Petites mailles et Liberty

J’ai bien cru ne jamais pouvoir écrire cet article! Non pas qu’on m’ait coupés tous les doigts, mais plutôt parce que j’ai bien cru ne jamais voir le bout de cette fichue brassière!

Aaah le tricot!

3

Je pense que ma maman et ma grand-mère m’ont appris à tricoter une bonne dizaine de fois! Et vas-y que je tiens les aiguilles à l’envers, le fil en bazar, les mailles qui se sauvent, l’ouvrage qui tombe et j’en passe! Je n’avais, jusqu’à présent, jamais rien terminé en tricot.

Lorsque j’ai appris ma grossesse, c’est pourtant une des première chose que j’ai eu envie d’entreprendre. J’ai trouvé une jolie laine pour tricoter une couverture douillette que j’aime prendre de temps en temps, la voir prendre forme et imaginer que notre bébé sera enveloppé dans ce cocon douillet dans quelques mois.

Mais il faut être honnête, un rectangle de point mousse, même avec des aiguilles n°8, ça devient vite rébarbatif! J’ai donc décidé de sauter le pas et de m’essayer à la layette. J’ai cherché le modèle de brassière le plus simple possible (ici) et en avant Guingamp!

En bonne boulet du tricot, je pense avoir mis près d’un mois à venir à bout de cette petite chose! Le retour des mailles qui se sauvent, point vraiment vilains, trop lâches, trop serrés… Je ne la voulais pas parfaite (sinon j’y serai encore!!!) mais la plus harmonieuse possible. Après tous ces efforts, ça aurait été bête qu’elle soit trop vilaine pour être portée!

Et donc…
8

Et tant qu’à faire, j’ai tricoté les petits chaussons assortis (modèle Phildar)
214 5Même si j’ai cru ne jamais en voir le bout, ce joli cache cœur m’aura finalement beaucoup appris. Je sais maintenant monter correctement mes mailles, ajouter des mailles sur les côtés, faire des augmentations, tricoter des mailles ensemble et rabattre les mailles. Ce n’est finalement pas si compliqué, je pense qu’il faut juste s’appliquer et rester bien attentifs aux instructions.

N’ayant pas toujours ma maman ou une autre tricoteuse aguerrie sous la main, j’ai passé beaucoup de temps à visionner des vidéos d’explications sur le net et je vous assure qu’elles m’ont été plus que précieuses! Toutes les techniques sont expliquées en détails, il est donc très facile de visualiser la marche à suivre.

Alors à toutes les grandes débutantes, à celles qui se disent « je n’y arriverait jamais! », je vous assure que tout est possible;)

Avant de vous quitter, je tenais à vous remercier encore une fois pour tous vos adorables messages que je prends plaisir à lire jours après jours, que ce soit ici, sur Facebook ou encore sur Instagram! Pour vos avis, vos précieux conseils et vos encouragements, Merci ♥♥♥

Passez un excellent week-end!

A bientôt par ici

Ju’ :)

Publicités

9 réflexions sur “Petites mailles et Liberty

  1. Cécile Bz dit :

    Tu as bien fait de persévérer elle est chouette cette brassière ! J’avais fait la même pour mon fils. Le plus risqué sans le tricot c’est d’attraper le virus, après on est foutu !

  2. timolea dit :

    Bravo pour cette brassière très réussie … J’avais fais la même pour ma fille en bleu. Mais j’avais préféré faire des trous de boutonnière pour mettre des boutons à la place des liens …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s